Présentation

Né en 1987 de deux parents qui se sont connus en donnant des cours de voile à Rudevent, la vie de Valentin semblait destinée à tourner autour des bateaux. Tout petit déjà, c'était devant la ligne de départ du mythique Bol d'or qu'il se mettait à rêver de pouvoir naviguer un jour sur ces engins de régate aussi majestueux que performants. Construisant des trimarans en Lego et dévorant les magazines de voiles le petit Valentin n'a jamais cessé d'alimenter sa passion déjà éveillée par les premiers cours d'Optimist et les navigations sur le voilier familial. Mais c'est à l'adolescence, avec les premiers camps de voile en Bretagne, que le jeune marin d'eau douce découvre les joies de la navigation hauturière et qu'il attrape réellement le virus du large.

 

Autant amoureux des bateaux que de la navigation il accomplit un apprentissage de constructeur de bateaux au Chantier Naval Kolly, spécialisé dans la construction et la restauration de bateaux en bois. Il participe ainsi activement à la construction de plusieurs 5.5mJI ainsi que d'un Espadon, plan Copponex de 1946.  En parallèle, il continue de naviguer en régate sur différents bateaux  avec différentes équipes, multipliant les expériences autant en équipage qu'en double ou en solitaire sur des régates éprouvantes comme les 5 jours du Léman ou l’exigeante Translémanique en solitaire. 

 

C'est en 2013 qu'il retrouve les rangs du fameux Centre d'Entraînement à la Régate (CER) de la Ville de Genève avec la ferme intention de s'intégrer dans le noyau dur de l'équipe et de parfaire son expérience en compétition. A la suite de deux saisons chargées avec de nombreuses régates sur différents plans d'eau et différents bateaux on lui proposera le poste de préparateur technique du CER ainsi que celui d'entraîneur du groupe 3. C'est avec ce double statut au sein du CER, en plus de celui de navigateur, que Valentin entame une saison 2015 qui le conforte dans son idée de donner vie à ses rêves de course au large. En effet, le convoyage retour d'un Class40 de la mythique Route du Rhum en début d'année ainsi que les différentes courses offshore de la saison font resurgir le virus du large. C'est décidé, pour la saison 2016, Valentin se lancera dans son propre projet tout en gardant ses responsabilités qui lui tiennent à cœur au sein du CER !